Présentation


Le GAEC MARTIN Gilles et Fils est situé dans le sud nivernais aux portes du Parc Régional du Morvan à LUZY, communauté de communes du Val d'Alène, juste à la limite des départements Nièvre et Saône et Loire.
Créé en 1980 lors de l'installation de Gilles avec son père Guy, le GAEC de Mazille a connu plusieurs transformations dues à son évolution...Il est passé à l'EARL MARTIN Gilles au retrait des parents en 1995 pour redevenir en 2004, avec l'installation de Guillaume, GAEC MARTIN GILLES ET FILS, le plus jeune des fils Germain s'est installé lui en 2009.

Composé de 265 vaches allaitantes Charolaises, l'élevage sélectionne les animaux à bon développement musculaire depuis plusieurs générations. L'orientation vers les animaux inscrits au HBC et le Contrôle de Performance a commencé par l'achat d'une vache inscrite en 1976 puis par d'autres après et par le passage, au livre généalogique, des meilleurs lignées du cheptel. La politique de sélection étant d'avoir des animaux de meilleurs « qualités bouchères » possible, tout en conservant de bons potentiels ; race, aplombs, fertilité.....

Chaque année le GAEC recrute cinq ou six nouveaux reproducteurs de très bonnes morphologies, lors de ventes aux enchères, sur les concours, en station d'évaluation (Jalogny, Créancey et le Marault) ou en ferme qui sont systématiquement prélevés et utilisés en insémination artificielle et accouplés avec les meilleurs donneuses pour effectuer des transplantations embryonnaires.... Parmi les veaux nés, 40% des mâles sont vendus pour la reproduction, soit une cinquantaine, ainsi qu'une vingtaine de femelles, en France ou à l'étranger. Le reste de la production annuelle est commercialisée en broutards alourdis, vaches maigres ou autres réformes essentiellement à la sicafome et à des négociants en bestiaux régionaux. Le GAEC MARTIN GILLES ET FILS est chaque année, très présent, dans les concours locaux (Autun, Gueugnon, Charolles, le Marault reconnus HBC et Etang sur Arroux, St Pierre de Varennes, Issy l'Eveque et Luzy non reconnus).

La structure, divisée en deux sites de même surface et distant de 5 km: Mazille et la Chaise, totalise aujourd'hui 350 hectares dont 45 environs sont destinés à la culture de céréales entièrement autoconsommées. Les hectares restants sont utilisés pour le pâturage extensif des animaux et à la récolte de foin et enrubannage, base essentielle de l'alimentation hivernale.